Nous suivre

cockpit bolyLe cockpit du Bolingbroke est une véritable attraction et a fait ses preuves une fois de plus à l'exposition AéroMontréal tenue le 11 février 2016, où plus de 2000 personnes de tous les âges attirées par l'industrie aérospatiale ont pu observer avec grand intérêt le Boly. Voici les plus récentes nouvelles du projet de restauration de l’avion Bolingbroke par les bénévoles du Musée de l’aviation de Montréal (MAM).

Le cockpit en est au stade final de restauration pour exposition statique au Centre. La liseuse d'équipage, les conduites d'alimentation en air avec cuir cousu, l'astrocompas, le viseur de bombardement, la lampe Adlis, le casque d'écoute du navigateur, la commande de largage de bombes,

le pistolet de détresse, les ceintures de sécurité originales de l'équipage, les cartes, les pochettes de canevas recevant l'équipement avec leurs marquages ainsi que la hache ont tous été installés.

L'équipe en charge du cockpit a encore du travail qui l'attend :

  • On s'affaire encore à faire de petits ajustements à l'équipement de l'équipage du cockpit et toutce qui touche aux conduits électriques ;
  • Toutes les attaches Ty-Rap doivent être remplacées par du cordon de coton ciré (du fil ou de lacorde d'embaumeur de préférence)
  • Une fenêtre du cockpit doit être remplacée ;
  • Le circuit anémométrique doit être complété et ajusté temporairement ;
  • Le dispositif de visée du pilote doit être installé ;
  • On doit créer deux petites fenêtres avec leur structure ;
  • Et selon la disponibilité des lieux d'exposition statique cette année, les câbles de contrôle de vol avec déconnexion rapide doivent être temporairement installés.

Mais ce n'est pas tout! Les stabilisateurs vertical et horizontal sont en cours de restauration pour la fabrication temporaire de l'empannage. Des réparations structurelles majeures y ont été effectuées et des modifications secondaires de la structure sont presque terminées. Une fois une couche d'apprêt appliquée, on installera les câbles de contrôle de vol et les raccordements pour l'éclairage. On prévoit que le tout sera complété vers la fin de l'année.empennage

La remise en état de la roulette de queue progresse très bien et devrait être prête pour installation dès le début de l'automne prochain.

Le gouvernail et les gouvernes de profondeur, cédés par le Canadian Warplane Heritage Centre, sont arrivés. Il ne reste qu'à les ajuster pour l'installation. Les lumières de navigation, les raccords et les câbles de contrôle devront être ajustés. Nous savons cependant que la recherche de pièces de quincaillerie représentera tout un défi. Toute aide de votre part sera la bienvenue !

tourelleLa tourelle fait l'objet d'une attention toute particulière. Le mécanisme du siège d'équipage est remis à neuf. Alors que le mécanisme vitré de la tourelle est complet, la porte d'accès, quant à elle, doit êtrefabriquée. Une a déjà été restaurée. Bien que nous n'ayons pas à proprement dit de croquis, nous ferons appel à l'ingénierie inverse pour celle qui nous manque, tout comme nous le faisons pour les nombreuses pièces structurelles manquantes qu'on ne parvient pas à se procurer dans le cadre de ce projet. L'utilisation de la technologie d'impression en 3D sera nécessaire dans bien des cas.

L'équipe du Bolingbroke travaille aussi sur le fuselage. Bien que des réparations structurelles majeures soient complétées, des travaux structurels secondaires sont en cours. On s'affaire intensément sur l'orifice du fuselage de la tourelle.

Finalement, le poste de l'opérateur radio est presque terminé. Les composantes radio ont été restaurées et sont maintenant en service. L'installation dans le fuselage devrait être complétée vraisemblablement l'année prochaine. L’équipe de restauration du Boly vit réellement selon la devise :

Nous bâtissons le patrimoine !

Bien sûr, il reste beaucoup de travail à accomplir et l'équipe du Bolingbroke demeurera occupée et heureuse des années durant. Dans bien des cas, nous devrons avoir recours à la technologie d'impression en 3D, ce qui est très dispendieux. Quiconque aimerait participer au projet de restauration du Boly peut le faire en faisant un don au MAM, ce qui nous permettrait de fabriquer des pièces à partir de nos croquis !

Le Fairchild Bolingbroke de Bristol, un avion patrouilleur maritime utilisé par l'Aviation royale canadienne lors de la Seconde Guerre mondiale, fut construit par la Fairchild Aircraft limitée (Canada) à Longueuil, Québec, entre 1939 et 1943. Une variante du bombardier Blenheim Mk IV de Bristol, il fut le premier avion à revêtement travaillant fabriqué au Canada. La Fondation Aérovision Québec a fait don du Boly au MAM.

Michel Fréchette, 3 avril 2016